Séance Souffle-Voix à distance

Séances individuelles à Lyon ou St-Etienne

S’abonner à notre chaîne Youtube

Prochain atelier journée

Témoignage sur le Souffle-Voix

Du Souffle à la Voix

Benjamin Grenard parle du Souffle-Voix

souffle voix benjamin grenard

Se sentir vibrant et vivant, à travers le souffle, la voix, le chant

En stage Souffle-Voix à Aix-les-Bains, Kévin témoigne de son vécu à travers les séances. Se sentir vibrant et vivant, en lien avec soi : le stage devient un espace qui permet d’aller dans les profondeurs de l’être et de lâcher-prise.

Pour définir le souffle-voix, c’est le mot “pertinent” qui me vient. C’est vraiment cela : la pertinence. Le Souffle-Voix est un espèce de fondement : cela est fondamental comme travail et je le comme quelque chose connecté à plein d’autres choses dans la vie. En fait, ça nourrit tout, parce ce que tout part de là : c’est le souffle.

La voix, je l’ai vécue en tant que passionné par le chant je suis. L’acte vocal, la pratique du chant, etc…, pour moi ça a été vraiment un chemin de développement personnel. Je ne l’abordais pas par là à la base, mais ça a été vraiment un cheminement de transformation hyper puissant, c’est un super support. Du coup, le souffle-voix pousse la encore plus loin, encore plus les profondeurs de l’être et dans ce y a à faire en soi pour changer vraiment !

J’ai déjà un petit peu d’expérience en souffle et voix. Ca fait quelques temps que je connais Benjamin Grenard. Lors de la première journée de l’atelier, j’avais vécu une expérience particulièrement forte qui m’avait vraiment accroché sur la démarche ; mais la différence c’est que la première journée d’atelier, j’avais vécu unlâcher prise très important, qui avait été réellement magnifique ; du coup, c’était un vrai lâcher prise : il n’y avait pas de contrôle, ça m’avait traversé. Et là, la différence, c’est que ce matin j’ai vécu quelque chose notamment qui allait dans ce sens là, d’être traversé, et c’était très nourrissant et très chouette ; et en même temps, il y avait une forme de maîtrise que je n’avais pas eue la première fois où vraiment, les vannes étaient lâchées, cela m’avait traversé. C’est un peu l’objectif de la méthode d’ailleurs ! Ici, c’est un mélange entre les deux : il y avait une forme de mise en application de concentration sur certains points du corps, de lâcher des tensions, de se concentrer sur certains points et en même temps, un lâcher-prise : un mélange entre les deux et c’est intéressant.

Moi vraiment, c’est le mot “vibration” qui est associé à la pratique : je me sens très vibrant, très vivant, et je me sens en lien avec moi même. C’est ça qui m’amène ici, c’est vraiment – dans le cadre de plein de choses que je fais par ailleurs – pour retrouver le lien avec qui je suis, ce que je suis profondément. Et puis si possible, permettre de m’exprimer dans la vie, à travers le chant parce que c’est une pratique qui me passionne. Je crois que c’est cette vérité là que je souhaite toucher comme vérité personnelle.

Le groupe dans le stage, comme souvent dans tous les stages de développement personnel ou autre, en fait avec le chant, c’est hyper riche ! C’est une émulsion ! C’est toujours un plus un qui fait bien plus que deux ! Ca, c’est toujours beau à vivre : le fait que, à plein de moments, il y ait des gens, ou quelqu’un, qui soit au centre du cercle, qui vive son expérience et que moi je sois en train de le regarder – d’ailleurs, je ne le regarde pas toujours, parfois je me laisse imprégner juste de ce qui se passe en fermant les yeux, je n’ai pas toujours la même façon de le vivre – mais c’est chouette parce qu’il y a cet aspect de “ne rien faire” et d’observer chez l’autre ce que l’on pourrait vivre en soi. Cela va apporter une compréhension différente car on a toujours besoin de prendre du recul et l’autre est un autre soi ! Du coup, observer ça, c’est riche et ça fait avancer aussi.

Je parlais de “pertinence” pour le souffle et voix et et c’est le même mot que j’utiliserais pour Benjamin Grenard. Je le trouve très pertinent et aussi juste, dans le sens où il a un ressenti que je trouve juste, assez clair, et il est humble. C’est ça que j’aime ; c’est qu’il n’y a pas quelque chose de dogmatique. Il a un ressenti suffisamment clair, une confiance en lui qui est suffisamment présente pour nous emmener et pour assumer son rôle d’animateur et de meneur de la séance parce que c’est ce qu’il est. Et en même temps, on est d’égal à égal. Il a plein d’outils à sa disposition et c’est chouette de voir comment il s’adapte à chacun. Et ça fonctionne !